Cécile Apsâra

Fondatrice d’Apsâra Flamenco, elle a formé des musiciens et danseuses amateurs et professionnels et a fidélisé un nouveau public sur le territoire breton. Artiste polyvalente, elle est chorégraphe, danseuse et enseignante. Résidant à Madrid, puis à Séville, Cécile Apsâra doit la maîtrise de son art aux dix ans qu’elle a passés en Espagne auprès des plus grands maîtres de la tradition de la danse flamenca. Elle a été membre de plusieurs compagnies dont celle d’Antonio Gades, elle crée aujourd’hui ses propres spectacles alliant tradition et modernité.

Les débuts

Née à Paris en 1961, dans une famille de musiciens. Très jeune, Cécile Apsâra commence à explorer divers moyens d’expression artistique (musique, danse, peinture). Elle commence la danse classique à l’âge de 7 ans à la Schola Cantorum, puis pratique la danse africaine et le aïkido. En 1989, elle obtient sa Maîtrise d’Etudes Théâtrales à l’Université de Paris III sous la direction d’Anne Ubersfeld.

Elle débute au théâtre dans le spectacle CES GENS QUI HABITENT DANS LES MAISONS DE VERRE aux côtés d’artistes tels que Mark Tompkins, avec le Théâtre Autarcique dans les festivals de Nancy en 1979, de Sarrebrück (Allemagne) et de Polverrigi (Italie) en 1980. Elle travaille dans deux créations de Carolyn Carlson: en 1988, dans DARK en tant qu’assistante scénographe de Frédéric Robert, et dans STEPPE en 1990, en tant qu’assistante costumière.

Le flamenco traditionnel

En 1986, c’est en Espagne, à Madrid mais surtout à Séville qu’elle part chercher l’esprit et la pratique de l’enseignement du flamenco auprès des grands maîtres pendant plus de dix ans : Angel Torres, Carmen Cortes, Ciro, Farruco, Juana Amaya, Manolo Marin, Angelita Vargas, Manuel Soler, La Tati, Alejandro Granados… Sa rencontre avec Antonio Gades lui a apporté la rigueur et la discipline de la direction de ballet ainsi que la connaissance du répertoire traditionnel et contemporain du ballet flamenco.

Elle défend un flamenco authentique tout au long de sa carrière, notamment dans CABARET FLAMENCO, spectacle traditionnel où elle s’entoure de musiciens de qualité tels que Alberto Garcia, Mathias Berchadsky, Olayo Jimenez, Blas Deleria …

Les créations

Elle est chorégraphe et auteur de plusieurs spectacles, notamment : SOLEA DE LA DAMA, SECRET ARIA, CABARET FLAMENCO, FLAMENCO DE GRAND CHEMIN, ENTRE TIERRA Y CIELO, ¿FLAMENCO? Conférence dansée multimédia, SUITE FLAMENCO… Ils ont été représentés à Séville, Madrid, Paris, Rennes, Luxembourg et diverses villes de province. Dans ¿FLAMENCO? Conférence-dansée multimédia, elle s’associe à l’historienne Anne-Marie Virelizier et à l’artiste multimédia Myriam Rambach pour expliciter la mystérieuse histoire du flamenco. Cette collaboration conduit à une interaction entre danse, image, musique et texte. En 2008, Cécile Apsâra est directrice artistique de LAS CARMEN. Elle dirige plus d’une centaine d’élèves vers la mise en scène du mythe de Mérimée. Carmen incarne la femme libre dans une époque où les femmes commencent, tout juste, à affirmer leur volonté d’égalité.

Les collaborations artistiques

Cécile Apsâra va partager son expérience artistique et sa connaissance de la culture flamenca avec différents artistes. Depuis 2003, elle crée et interprète la chorégraphie CASA BAR, flamenco sur musique bretonne avec le groupe KENDIRVI, notamment dans le cadre de Yaouank sur la scène du Liberté (2004). Depuis 2007, Cécile Apsâra développe un travail d’échange avec le musicien cubain Beni Medina. La recherche sur la Rumba flamenca mélangée au Son cubain a abouti à la création du spectacle SALSA FLAMENCO représenté dans divers lieux à Rennes, en Bretagne... En 2010, elle collabore avec Stéphanie d’Oustrac, chanteuse lyrique, pour la préparation du premier rôle dans CARMEN mis en scène par Jean-François Sivadier à l’Opéra de Lille.

La transmission

Installée à Rennes depuis 2000, son expérience de pédagogue s’est développée de façon croissante, ses élèves sont de plus en plus nombreux (près de 200 en 2010). Cécile Apsâra transmet avec passion et justesse l’expression d’un savoir appris tout au long de son expérience. Sa pédagogie emprunte à d’autres disciplines des techniques de respiration, d’étirements et de placements appropriés à la prise de conscience du corps et de ses mouvements. De plus, elle développe l’oreille musicale et le sens du rythme par des exercices d’écoute et de pratique de la percussion et du chant. Enfin, elle se sert de son savoir-faire en théâtre pour développer l’interprétation. Un des buts de son enseignement est de mettre en oeuvre ces acquis, par le plaisir de la danse et de l’improvisation au sein de rencontres festives.

"Cécile Apsâra fait partie de cette nouvelle génération d'artistes en Europe qui, tout en préservant son identité culturelle va puiser dans d'autres cultures afin de tisser un langage commun. Ses inquiétudes artistiques l'amènent à explorer l'univers du flamenco et en particulier celui du baile. Ses connaissances théâtrales et musicales lui permettent de tirer parti au mieux des longues heures d'observation du monde flamenco. Sa vision ample du flamenco se reflète dans sa danse. Elle a su aller au-delà de l'étude purement "académique" : elle nous transmet états d'âmes et pensées. Quand elle danse, c'est un jet d'émotion, quelque chose de terrien qui vous prend directement aux entrailles. Elle danse d'un bout à l'autre de son corps et l'énergie qu'elle dégage est telle qu'à eux seuls les mouvements de main peuvent vous envoûter. En un mot, tout en alliant modernité et tradition, elle a su refléter, traduire ce qu'il y a de plus naturel et d'universel dans la danse flamenca."

Maria Gonzalez, Directrice Mes de Danza - Séville

WWW http://www.apsaraflamenco.fr/


© Flamenco-Culture.com 2004-2017. Tous droits réservés - Marque déposée - Contact