Miguel Poveda

Maîtrise absolue des rythmes, des styles, voix ample et claire, présence et sens du public : Miguel Poveda possède toutes les qualités d'un grand maestro du cante. Sa voix généreuse et intense est propice aux éclats, à la violence suivie d'une caresse à la douceur exquise. Il y a pourtant beaucoup d'équilibre et de profondeur dans le cante de beau gosse charmeur. Sans traditions familiales, à Barcelone loin de Jerez, Miguel n'a pu compter que sur lui-même. C'est dire son talent qui, d'ailleurs, ne se limite pas au flamenco : son dernier disque rassemble des coplas, on l'a vu adapter des poèmes et chanter dans d'autres registres. Cependant, sur scène, c'est avec le guitariste Juan Gómez "Chicuelo" qu'il forme une de ces associations magiques comme il y en a finalement peu. Même un soir de fatigue ou de déprime, en tournée par exemple, se métamorphose en miracle flamenco. Les parents de Miguel ont bien choisi son deuxième prénom, Angel. Il y a du céleste en lui, de la ferveur. Il y a aussi une parfaite adéquation entre l'expression, la modulation, l'émotion et les letras (les paroles).

Né Miguel Angel Poveda Leóà Badalona, banlieue de Barcelone, en 1973. Sans lien avec l'Andalousie ou les Gitans, il décroche plusieurs prix en 1993, dont le prestigieux "Lámpara minera" au concours de La Unión. Il participe dès lors à de nombreux festivals, enregistre et se produit sur différentes scènes. Loin de se laisser enfermer dans un titre de "prince du flamenco catalan", il collabore à des projets originaux (Qawwali flamenco avec Duquende) et on l'entend dans les films de Bigas Luna, Carlos Saura, Nicolas Klotz ou Pedro Almodovar. La liste de ses collaborations est impressionnante : Auserón, Enrique Morente, Israel Galván, Eva Yerbabuena, Matilde Coral, Martirio, Rodolfo Mederos, Tomatito, Antonio Carmona, Pasión Vega, Mariza… En 2006, il triomphe à la Biennale de Séville, où il habite désormais. En 2007, Miguel Poveda reçoit le “Prix National de Musique” pour son talent d’interprète et sa versatilité en tant que chanteur. Son dernier disque Coplas del querer, le huitième, est un double CD dans lequel il rend hommage, sans nostalgie, aux coplas qui font partie du patrimoine folklorique et populaire espagnol. Miguel Poveda a chanté au Festival de Nîmes en 2008.

Source : Festival Flamenco de Nîmes

WWW http://www.miguelpoveda.net


© Flamenco-Culture.com 2004-2017. Tous droits réservés - Marque déposée - Contact