Miguel Vega Cruz [Niño Miguel]

Niño MiguelMiguel Vega Cruz "Niño Miguel" est né à Huelva en 1952. Il est le fils du guitariste Miguel "El Tomate", originaire de la communauté gitane du quartier de La Chanca-Pescadería à Almeria, qui partit vivre à Huelva, abandonnant sa première femme et ses enfants pour s'enfuir avec sa maîtresse. De cette union naîtra Miguel, l'oncle de Tomatito.

Il apprend la guitare de façon autodidacte, en parcourant les rues aux côtés de son maestro de père. Il obtient en 1973 le prix d'honneur du Concours National de Guitare Flamenca organisé par la peña de Jerez Los Cernicalos, un sésame pour se faire un nom dans le monde de la guitare flamenca, au même titre que Paco de Lucia. Il enregistre deux disques, La guitarra del Niño Miguel qui paraît en 1975, et Diferente en 1976. Ces deux vynils édités par Philips ont été réédités au format CD par Universal Music en 1999 sous le titre de Grabaciones históricas. El flamenco es universal. Niño Miguel. En 1982 Enrique Morente l'invite à participer avec Tomatito à son album Sacromonte mais le projet échoue en raison des troubles psychologiques du guitariste. Rafael Riqueni et Tomatito lui rendent respectivement hommage dans leurs titres Al Niño Miguel de l'album Juego de Niños et A mi tio Niño Miguel du disque Barrio Negro.

Le toque de Niño Miguel est caractérisé par son compas et l'originalité de ses falsetas. Il est connu notamment pour sa farruca, ses bulerias, ses fandangos de Huelva... Sa façon d'exécuter les bulerias a été reprise par des guitaristes comme Tomatito ou Niño Josele. Il compte aussi parmi ses fidèles disciples le jeune Javier Conde.

Aujourd'hui Niño Miguel, atteint d'une maladie mentale, erre dans les rues de Huelva, joue dans des bars où les clients ne prennent pas la peine de l'écouter, avec trois cordes à sa guitare.

L'histoire de Niño Miguel a donné lieu au sensible documentaire "La sombra de las cuerdas", réalisé par Benoit Bodlet, Annabelle Ameline et Chechu G. Berlanga, qui a reçu le Prix du meilleur documentaire à la Mostra de Valencia 2010 et s'attache à redonner toute sa grandeur au génie. Ce documentaire a été présenté au Festival Flamenco de Nîmes en janvier 2011.

Niño Miguel remontera sur scène pour un concert historique au Teatro Central de Séville le 29 novembre prochain, deux ans après une courte apparition à l'hommage qui lui a été rendu en 2009 au Palacio Deportivo de Huelva, et six ans après son dernier concert à Séville a la sala Joaquin Turina dans le cadre des "Jueves Flamencos". Un événement à ne pas manquer pour les aficionados qui pourront aller voir cette légende vivante de la guitare flamenca.

WWW http://lasombradelascuerdas.blogspot.com


© Flamenco-Culture.com 2004-2017. Tous droits réservés - Marque déposée - Contact