Cristina Hoyos

Cristina HoyosNée à Séville en 1946, elle débute sa carrière âgée d’à peine plus de 10 ans, et compte parmi ses maîtres Adelita Domingo et Enrique El Cojo. En 1969, Antonio Gades l’intègre dans sa compagnie comme partenaire de danse en couple, compagnie dans laquelle elle restera pendant près de deux décennies. Elle voyage dans le monde entier et apparaît dans la trilogie cinématographique Bodas de Sangre (Noces de sang - 1981), Carmen (1983) et El Amor Brujo (L’Amour sorcier - 1986) du célèbre réalisateur Carlos Saura. En 1983, le film Carmen est présenté à Paris avec Cristina Hoyos comme protagoniste (elle joue le rôle de Cristina) et reçoit le titre de “meilleure Carmen dansée jusqu’alors”. Elle joue ensuite dans des séries télévisées ou des films, tels que Juncal (de Jaime de Armiñan), Montoyas y Tarantos (de Vicente Escrivá), Antártida (de Manuel Huerga) et le film sur sa vie Despacito (Tout doucement). En 1989, elle présente au Festival de Paris avec le “Ballet Cristina Hoyos” pour la première fois son spectacle « Sueños Flamencos ». En 1990, elle danse avec sa troupe au Palais Garnier (Théâtre de l’Opéra de Paris) : c’est un succès retentissant ! Le “Ballet Cristina Hoyos” est la première compagnie de flamenco qui se produit à l’Opéra de Paris et, plus tard, à l’Opéra de Stockholm. Elle assure la chorégraphie de Carmen au Covent Garden de Londres, signé Nuria Espert et Zubin Mehta. En 1992, elle danse sur Yerma puis Lo Flamenco lors des cérémonies d’ouverture et de fermeture des J.O. de Barcelone. En 1994, elle présente au Théâtre du Châtelet son nouveau spectacle, Caminos Andaluces (Chemins andalous). En 1996, elle chorégraphie Cuadro Flamenco pour l’Opéra de Nice(avec en décor des oeuvres de Picasso) ainsi que Arsa et Toma (avec des costumes Christian Lacroix) au Théâtre de l’Opéra d’Avignon. Elle se charge également, la même année, de la chorégraphie du film de Peter Medak, The Hunchback (El Jorobado), sorti en 1997. En 1999, elle présente Al compás del Tiempo (Le rythme du temps) et chorégraphie Les noces de Figaro, sous la direction de Luis Castro au Teatro de la Maestranza de Séville. En 2001, elle joue comme actrice et danseuse dans Carmen 2, le retour, mis en scène par Jérôme Savary. En 2002, elle présente Tierra Adentro au Teatro Principal de Valencia, spectacle pour lequel elle reçoit le Prix des Arts Scéniques décerné par la Generalitat Valenciana, récompensant le meilleur spectacle de l’année. En 2003, sa compagnie théâtrale joue Yerma au Teatro del Generalife de Grenade sous la direction scénique de José Carlos Plaza. A partir du mois de février 2004, elle devient Directrice du Ballet Flamenco d’Andalousie. Avec cette compagnie, elle chorégraphie Viaje al Sur (Voyage vers le Sud) au Grand Théâtre de Cordoue en 2005, sous la direction de Ramón Oller, puis Romancero Gitano à Grenade en 2006, sous la direction de José Carlos Plaza. Parmi les nombreuses récompenses qu’elle a reçues, on peut notamment citer: le Prix National de Danse, la Médaille d’Or de l’Andalousie, la Médaille d’Or des Beaux Arts, le Prix Andalousie de la Culture, le titre de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres (France), le Prix du Public pour le Meilleur Spectacle du Festival Nouvelle Danse de Montréal (Canada), le Prix Fitur, le Prix Flamenco Actuel, le Prix Mujer Trabajadora (“femme travailleuse”) ou encore la Grande médaille de Vermeil de la ville de Paris.
Voir aussi:: Diana Regaño

© Flamenco-Culture.com 2004-2017. Tous droits réservés - Marque déposée - Contact