Maribel Quiñones [Martirio]

Martirio démarre sa carrière artistique avec le groupe Jarcha, en 1981. Ce groupe de pop-rock andalou était à la recherche d’airs plus flamencos. C’est alors que prend forme Martirio, personnage créé de toutes pièces par Maribel Quiñones, qui choisit comme signe de ralliement la « peineta » ce grand peigne typique des danseuses andalouses, les lunettes de soleil et des habits mêlant audacieusement tradition folklorique sévillane et touches post-modernes.

En 1984, elle rejoint le groupe de Kiko Veneno qui prouve grâce à quelques tubes mémorables que le flamenco peut être une musique de son temps. En 1986, elle publie un premier disque sous son nom sous le titre de "Estoy Mala" dans lequel elle tente la fusion du pop rock et de la « copla » espagnole. Suivent deux disques "Cristalitos Machacaos" et "La bola de la Vida y del amor".

En 1994 sort le disque "He visto color", dans lequel elle revisite les airs de Sevillanas qu’elle mélange de blues, de jazz, de rap, de pop, de musique arabe et de swing. Elle s’aventure ensuite en tant qu’actrice dans le monde du théâtre, du cinéma et de la télévision.

En 1997, paraît son cinquième projet musical "Las coplas de Madruga", toujours avec des airs traditionnels mêlés aux influences jazz. Suivent une autobiographie et deux albums en 1999 et 2001, "Flor de piel" et "Mucho Corazon". A travers ce dernier s’achève un cycle de recherche et d’adaptation des chansons galantes du répertoire latino. Au travers de plusieurs tournées, Martirio acquiert également une grande notoriété en Amérique du Sud : San Juan la nomme "enfant du pays" et Bogota et Medellin lui décernent les "clefs d’or" de leurs cités.

Martirio participe en 2003 à un projet chorégraphique qui revisite le personnage de Carmen et poursuit sa carrière d’actrice au cinéma dans le film "Iris". En 2004, elle enregistre en direct le disque "Acoplados". En février 2005, elle s’associe avec la grande dame du tango argentin, Susana Rinaldi, et ce projet argento-espagnol reçoit un accueil enthousiaste de la presse et du public. Le 28 février 2006, le gouvernement de la région autonome d’Andalousie décerne à Martirio la Medalla de Oro.

Martirio est souvent accompagnée sur scène par son fils, l'excellent guitariste Raul Rodriguez (ex Son de la Frontera) et le pianiste Jesus Lavilla (vu aux côtés de Mercedes Ruiz dans le spectacle Junca). Son album "Martirio - 25 años - En directo" retrace à travers des morceaux choisis ses 25 années de carrière. Cet album sort en France le 7 octobre prochain sous le label "Le Chant du Monde - Harmonia Mundi".

Martirio est une artiste très atypique, à la fois chanteuse et cantaora, qui trouve ses influences dans le jazz, la bossa nova, le tango argentin,les musiques sud-américaines, la copla... et bien sûr le flamenco. Elle est très connue en Espagne mais encore peu en France où elle ne s'est produite qu'une seule fois. Martirio sera à l'Alhambra le 14 octobre à Paris, à ne pas manquer !

WWW http://www.myspace.com/martirioweb



© Flamenco-Culture.com 2004-2017. Tous droits réservés - Marque déposée - Contact