Hommage a Juan Moneo Lara "El Torta"

Pères et fils



Cliquer sur l'image pour voir la galerie

S'il y avait une soirée à ne pas manquer en 2016, c'était bien l'hommage à Juan Moneo Lara "El Torta". Un hommage qui a mis bien du temps à se mettre en place, puisqu'il a eu lieu le 17 juin 2016 à la Plaza de Toros de Jerez, deux ans et demie après la disparition du cantaor le 31 décembre 2013 à Sanlucar de Barrameda.

Malgré l'absence de nombreux artistes indiqués sur l'affiche, ce fut une soirée inoubliable, tant par sa durée que son intensité. Les aficionados à avoir assisté à cette noche "para el recuerdo" dans les deux sens du terme, garderont gravé le cante por martinete de Samuel Serrano, le mano a mano entre Luis El Zambo et Fernando de la Morena, le passage de relais de Rancapino à son talentueux fils Rancapino Chico, le cante a palo seco de Jesus Mendez mettant le public debout, celui déchirant d'Antonio Agujetas et sa soeur Dolorès... et puis l'hommage de la famille Moneo presque au complet : le fils d'El Torta arborant fièrement le foulard à poids de son père en faisant les palmas sur les sensibles tangos composés par Jesus Agarrado et interprétés par José Moneo, la siguiriya de Luis Moneo, l'intervention d'El Momo, et le duo magique entre Manuel Moneo et son fils Barullo.

Les artistes de la Plazuela et de Santiago étaient presque tous là, et il y en avait d'autres venus de Cadiz - Juan Villar -, magnifiquement accompagné par Antonio Jero, ou encore de Huelva et Grenade - Arcangel et Marina Heredia - , mais aussi les héritiers de Camaron de la Isla qui ont interprété leur version personnelle de la Leyenda del Tiempo.

Les piliers du flamenco de Jerez étaient aussi présents : Juana la del Pipa, Diego Carrasco, mais aussi Diego del Morao qui a accompagné pas moins de cinq artistes dans la soirée. Une soirée qui s'est terminée de façon un peu abrupte - allumage des lumières à la fin de l'intervention de Maloko Soto et des Navajita Platea - et la peña Luis de la Pica a accueilli les aficionados encore affamés de cet art qui fait traverser des montagnes, leur permettant de retrouver plusieurs artistes de la soirée, et d'autres venus de Séville.

En résumé un hommage qui restera sans doute le grand événement flamenco de l'année 2016, avec des réminiscences de fiesta de la buleria, et qui donne envie de réécouter le répertoire d'El Torta, notamment l'album "Colores Morenos".


Flamenco Culture, le 17/06/2016


© Flamenco-Culture.com 2004-2017. Tous droits réservés - Marque déposée - Contact