Flamenco & Sherry Experience

Mariage entre le vino et le flamenco

La journée du 28 février, jour de l'indépendance de l'Andalousie, a commencé par un rendez-vous très particulier, à la Bodega González Byass, en compagnie de l'oenologue Antonio Flores, du flamencologue José Maria Castaño, du cantaor Fernando de la Morena et du tocaor José Ignacio Franco.

photo ©Javi Fergo - Festival de Jerez

Cela fait longtemps que José Maria Castaño compare le flamenco au vin de Jerez, et le fait est que les cultures du vin et du flamenco sont intimement liées. Le spectacle époustouflant réunissant six grands cantaores au Festival de Jerez l'an dernier s'appelait d'ailleurs V.O.R.S - Vinum Optimum Rare Signatum - , qui est aussi le nom de l'album ayant inspiré le spectacle. Mais l'idée de "Flamenco & Sherry Experience" est venue de français qui participaient au stage d'initiation théorique au flamenco que le flamencologue donne chaque été.

"Flamenco & Sherry Experience n'est pas une dégustation de vin avec le flamenco comme artiste invité" affirmait Antonio Flores la veille à la conférence de presse. C'est en en effet bien plus qu'une dégustation. Il s'agit aussi d'éveiller à travers le vin et le flamenco quatre des cinq sens : la vision, le goût, l'odorat, l'audition.

Dans une Bodega bien remplie, chaque participant avait devant lui cinq verres de vin aux couleurs et parfums différents, disposés sur un set décoré de cinq ronds représentant des figures connues - La Paquera, Moraito, La Macanita, Fernando de la Morena, Luis Moneo - décrivant également leurs palos et vins associés.

L'oenologue Antonio Flores parla des vins avec une poésie infinie avant de laisser la parole à José Maria Castaño pour la partie flamenco. Chaque vin fit l'objet d'une description visuelle, olfactive et gustative, et pendant la dégustation, les participants eurent la satisfaction d'écouter le cante correspondant interprété par Fernando de la Morena et la guitare de José Ignacio Franco.

Le fino - Tio Pepe - fut associé à la Buleria, l'amontillado - Viña AB - à la Buleria por Solea, l'oloroso - Alfonso - à la solea, le palo cortado - Leonor - à la siguiriya, et le cream - Solera 1847 - au fandango. Nous vous laissons découvrir pour quelles raisons les vins ont été associés à tel ou tel cante.

Il fut intéressant d'observer à quel moment les participants dégustaient le vin. Ce fut généralement lors des passages de guitare - falsetas -, alors qu'il y avait peu de mouvement durant le cante.

A l'issue de cet atelier "vino y flamenco" inauguré avec succès, José Maria Castaño fut nommé citoyen d'honneur de la ville de Jerez à l'occasion des vingt ans de l'émission de radio d'Onda Jerez "Los Caminos del Cante", dont nous sommes de fervents auditeurs. Une distinction amplement méritée.


A noter : comme nous l'a confié il y a quelques semaines à Nîmes Nicolas Perrin, il est indiqué dans le dossier de presse de "Flamenco & Sherry Experience" qu'il sera présenté pour la première fois en France dans le cadre du III° Festival Flamenco de Lyon le 31 mai 2013.


Flamenco Culture, le 28/02/2013

<< Retour au reportage



© Flamenco-Culture.com 2004-2017. Tous droits réservés - Marque déposée - Contact