La Chiqui et El Choro ouvrent le second volet du cycle Paso a dos. Maestros & Jóvenes

Accompagnés par un atras de poids, tant au niveau du cante que de la guitare, deux bailaores de générations différentes ont partagé la scène de la Sala Compañia hier soir à 24:00.

photo ©Javi Fergo - Festival de Jerez

La maestra María Luisa Sereno, dite "La Chiqui de Jerez" en raison de son petit gabarit, a montré que l'âge n'a pas d'emprise sur l'art du baile. Après un duo très enlevé por tangos avec le bailaor de Huelva "El Choro", elle interprète une solea por buleria pleine d'élégance et d'énergie, conclue par une buleria parfaitement maîtrisée. Son baile rappelle beaucoup celui d'Angelita Gomez qui fut sa maestra.

Le joven Antonio Molina "El Choro", fortement encouragé par le fanclub local, a lui notamment été très efficace dans l'interprétation d'un martinete-siguiriya explosif au cours duquel il s'est beaucoup investi et a utilisé tout son savoir faire technique et chorégraphique. Ses alegrias furent également réussies.

Des solos de guitare - Taranta de Jesus Guerrero - et de cante - ronda de tonas, malagueña et abandolaos - ont ponctué les différents bailes. El Pulga a usé de ses fameux Lerele sur les bulerias et la voix "antigua" de Moi de Moron a ravi les aficionados.

Carlos Sanchez, qui produit le cycle "Paso a dos, Maestros y Jovenes" précise que "L'idée est de réunir des maestros du festival avec des jeunes qui n'ont pas encore eu l'opportunité de danser en solitaire au festival. J'ai cherché des paires artistiques inédites, pour créer un contraste".


Flamenco Culture, le 25/02/2013

<< Retour au reportage


Equipe artistiqueBaile : La Chiqui, El Choro
Cante : El Pulga, Moi de Moron, Pepe de Pura
Guitare : Juan Campallo, Jesus Guerrero

© Flamenco-Culture.com 2004-2017. Tous droits réservés - Marque déposée - Contact