La malagueña Antonia Contreras remporte la Lampara Minera

Belen Lopez et Alfonso Aroca occupent les deux autres marches du podium

Au terme de quatre soirées de concours, le jury composé de Blanca del Rey, Paco Paredes, Antonio Parra, Manuel Curao, Salvador Alcaraz, Pedro Ojesto, et pour la dernière soirée Segundo Falcon, a rendu un verdict plutôt équitable cette année en accordant au moins un prix à chaque finaliste. En revanche, le prix de guitare est resté désert car aucun candidat n'est arrivé jusqu'à la finale. Voir la liste des artistes primés ci-dessous.

Belen Lopez

PRIX DU CONCURSO DEL CANTE DE LAS MINAS DE LA UNION

:: Antonia Contreras : Lampara minera (prix de cante por minera, granaina et malagueña), acompagnée par la guitare de Juan Ramon Caro. 
:: Belen Lopez : prix Desplante (baile por Taranto et Solea)
:: Alfonso Aroca : filon au meilleur instrumentiste flamenco (Taranta et Farruca au piano)

Prix de guitare flamenca (bordon minero) : désert

Autres prix :
Esther Merino : Taranta
Isabel Guerrero Alarcon : Cartagenera
La Repompilla : Solea
Evaristo Cuevas : Siguiriya
José Anillo : Alegrias
Anabel Veloso : 2nd prix de baile
Sergio de Lope : 2nd prix instrumentiste flamenco (flûte)

On regrettera l'absence en finale de Rafael Pradal, qui avait littéralement fait chanter piano lors de sa demi-finale le jeudi 11 août, et enchanté quelques semaines plus tôt le public exigeant de la peña La Plateria à Grenade. Mais dans l'ensemble, le jury a été assez juste dans ses choix. Belen Lopez était nettenement au dessus du lot, et elle s'est laissée aller à l'interprétation, portée notamment par le vibrant cante et les encouragements de Manuel Tañe. Un prix largement mérité donc, dédié clairement à sa mère disparue.

Il était sans doute moins évident de départager les finalistes au cante, et c'est la cantaora la plus expérimentée qui a remporté la lampara. Il est loin le temps où le concours avait pour vocation de découvrir et faire connaître de jeunes talents.

José Anillo, très stressé en demi-finales, ne marchera finalement pas dans les traces de David Lagos et devra se contenter du prix por alegria.

C"est la troisième année que le festival retransmet les quatre soirées du concours en streaming, et même si cela coupe de temps en temps, il faut saluer cette formidable initiative de partage bien dans l'esprit du flamenco. Un grand merci au festival de la Union pour ce partage avec les aficionados du monde entier.


Flamenco Culture, le 14/08/2016

Belen Lopez

© Flamenco-Culture.com 2004-2017. Tous droits réservés - Marque déposée - Contact